Sustainable Development at Demix

Demix Agrégats, Demix Béton and Demix Construction, divisions of CRH Canada Group Inc., are fully committed to CRH Canada's sustainable development, responsible stewardship of the natural environment and social responsibility initiatives.

This section is dedicated to sharing our initiatives that support that commitment. We encourage you to bookmark this section and visit us regularly to learn about our latest activities.

Know-how and Curiosity, that's how we remember Normand Juneau

Juneau_D_text_01

Normand Juneau has never been afraid of challenges. During his 42 years of service at Demix Agrégats, he has always been able to find his way and use his knowledge. Those assets have contributed to the success of the company.

Please note that the rest of this article is in French. If you would like to receive the full English version of this article, please contact us to request it.

«J’ai été embauché en juillet 1970.  Le premier emploi que j’ai occupé c’était journalier en dessous des bennes. Pour ouvrir la trappe, ça marchait au bras pour faire sortir le chargement. C’était difficile, avec le vent et la poussière», se remémore M. Juneau, nouvellement retraité depuis le 28 mars et qui, jusqu’à tout récemment, était chauffeur de camion hors route de 60 tonnes à la carrière Saint-François à Laval.

Polyvalence

Sa curiosité, son désir d’apprendre et sa capacité de s’adapter rapidement aux nouveaux défis ont amené Normand Juneau à occuper différents postes qu’il a toujours assumés avec enthousiasme.

«Peu après mon arrivée, alors que je m’occupais des bennes, on m’a demandé si je connaissais la mécanique. J’ai tout de suite répondu oui.  D'ailleurs, je répondais toujours oui, parce que je voulais apprendre. J’ai été alors nommé helperpour la pelle mécanique, quelques années après, c’est moi qui la conduisais. Je les ai toutes conduites, les NorthWest, les Bucyrus», poursuit-il.

Plus tard, c’est derrière le volant de camions intérieurs qu’il se retrouvera… mais pas pour longtemps! Toujours motivé par ce souci d’en savoir davantage, il deviendra opérateur de grue!

«Quand j’avais un moment, j’allais voir travailler l’opérateur de grue. Il m’expliquait comment marchait son travail. Quand il a quitté l’entreprise, c’est moi qui l’ai remplacé. C’était une grue de six tonnes de 60 pieds de haut. On sortait des moteurs de concasseurs de 3 à 4 000 livres.  Il fallait beaucoup de précision et ne pas se tromper d’un quart de pouce.»

csm_Juneau_C_Small_85ff31b28b (1)La crème des opérateurs

Quand on lui demande quelle tâche  il a aimée le plus, Normand Juneau répond sans hésitation opérateur de chargeur. Une fonction qu’il a assumée pendant 25 ans.

«C’est délicat d’être chargeur. Tu dois charger dans le camion le bon tonnage que le client veut avoir. Si le gars te demande 20 tonnes de pierre, c’est 20 tonnes, pas 21. Si tu te trompes, une fois qu’il est allé à la pesée, il doit faire demi-tour pour décharger le surplus. Il n’est pas content, car cela le retarde. Dans le chargeur,  il y a une balance qui t’indique le poids dans le bucket, mais à la longue, tu as l’œil, je savais la quantité que je chargeais chaque fois.» 

Éprouvant des maux de dos, il doit à regret, arrêter. «J’aurais pu continuer, mais ça devenait trop exigeant pour mon dos. C’est sec, c’est dur quand tu conduis une chargeuse. J’ai alors appliqué pour les camions hors route de 60 tonnes. Je les ai manœuvrés durant une dizaine d’années.»

Normand Juneau quitte Demix avec la satisfaction du travail accompli. «J’ai toujours été polyvalent, bon dans tout. J’étais un Père Ovide à la carrière, un homme à tout faire», souligne-t-il en remerciant ses deux derniers superviseurs Francis Jobin et Jocelyn Brûlé pour leur professionnalisme. 

Quels sont ses projets? «J’ai une maison pour m’occuper et j’ai deux belles petites-filles», lance en terminant le travailleur qui a fêté en novembre dernier ses 65 ans.  

par David Penven (Journaliste)